Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs … mais c’est aussi un blog !

Les Grigris de Sophie ce sont bien sûr des broches, des colliers et des sacs …

Mais c’est aussi un blog ! Un blog dans lequel je parle de CEUX et de CE que j’aime …
HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Vous trouverez ici des artistes, des lieux insolites, des recettes, des films, des expositions, des musiques, des spectacles, des photographies d’amis ….
Tout ce qui rend la vie meilleure, tout ce qui rend ma vie meilleure !

.......................................................................................
........................................................................................
........................................................................................
.........................................................................................

mercredi 20 septembre 2017

DANS LE PARC DE LA FABULOSERIE


























LE SITE DE LA FABULOSERIE

LA FABULOSERIE ET LES GRIGRIS DE SOPHIE
 

1 Rue des Canes
89120 Dicy

Tous les jours de 14h à 19h jusqu'au 31 août, puis tous les WE de septembre et d'octobre.

JUSQU'AU 2 NOVEMBRE 


mardi 19 septembre 2017

DANS LE PARC DE LA FABULOSERIE











.. Un immense parc avec un étang, des sculptures de métal de Jean  Bertholle et les personnages et animaux polychromes de Jules Damloup et de Camille Vidal, le décor dAlain Bourbonnais (réalisé pour le tournage de Turbulent’s band)  et son mur présentoir, quasi symbole de la Fabuloserie, crée pour mettre en valeur les oeuvres de François Portrat .
Vient ensuite le clou du bonheur, la cerise sur le gâteau, celui qui, il y a plus de dix ans, m’a fait connaître La Fabuloserie (grâce au magnifique spectacle de Suzanne Lebeau) : le manège de Petit Pierre.

Et là on est émerveillé par l’œuvre bien sûr mais aussi par la reconstruction méticuleuse de cette structure gigantesque qui trouve ici sa place comme si elle avait spécialement été créée pour le lieu .

Il y a les outils de Petit Pierre, les tôles peintes, les bidons  et l’incroyable Tour Eiffel de 23 mètres de haut !






















LE SITE DE LA FABULOSERIE

LA FABULOSERIE ET LES GRIGRIS DE SOPHIE
 

1 Rue des Canes
89120 Dicy

Tous les jours de 14h à 19h jusqu'au 31 août, puis tous les WE de septembre et d'octobre.

JUSQU'AU 2 NOVEMBRE 

Merci à Agnès Bourbonnais pour son accueil !


lundi 18 septembre 2017

"AILLEURS ! " AU STUDIO VIA A FONTCOUVERTE

Christophe Barcella et Jean-Louis Bigou ont eu la gentillesse d'attendre notre venue pour décrocher leur dernière exposition nous laissant la joie de profiter d'un nouvel accrochage aussi réussi que celui de l'an dernier et le bonheur d'une découverte : la splendeur des œuvres de Günter Neupel. 
Remarquables aussi  les créations spatiales d'André Robillard,  les paquebots de Brandon Jamoteau, les univers colorés de Halima Adji et Sébastien Santacreu, les personnages de Béatrice Babarit et les fantômes surréalistes de Claude Haeffely ...

BRAVO Christophe et Jean-Louis !
Les petits lieux d'exposition méritent un détour !




 



"Claude Haeffely est né en France en 1927. Il vit au Québec depuis 1963, où il a publié de nombreux ouvrages de poésie.
En 2009, il publie, dans une belle pochette cartonnée, une série de dessins sur feuilles libres, sous le titre "22 poèmes en pointillés". Editée en seulement 30 exemplaires, elle se compose, en plus des textes de présentation, de 3 séries distinctes : "Les fantômes" qui compte 7 dessins, "Chournal d'un artiste raté" composé de 9 feuilles écrites recto verso et la dernière série, "22 poèmes en pointillés" qui a donné son titre à l'ensemble de l'ouvrage."



"Halima Adji vit dans un Foyer d'Accueil Médicalisé dans l'Hérault. Née en 1962 à Bédarieux, elle manifeste très tôt, un grand intérêt pour le dessin.
Halima parle volontiers du plaisir que lui procure la création. Elle dessine quotidiennement et des centaines d'oeuvres sont stockées dans les placards de la salle d'ergothérapie de son établissement.
Ses dessins, le plus souvent sur papier format raisin sont d'un style naïf et onirique. Réalisés aux crayons de couleur ils montrent des visages-masques et des corps en torsion semblant participer à une joyeuse cavalcade aux milieux d'objets divers et variés."


"Béatrice Babarit  a développé très tôt une oeuvre cohérente, qui s'est affirmée dans un dessin au style unique. Elle met en scène sa famille et nous fait part de ses rêves de mariage. Elle a activement participé à l'atelier peinture de l'ESAT Arc en ciel de 2000 à 2012.
Reconnu dans le milieu de l'art singulier, son travail a été exposé au festival "Art et déchirure" de Rouen, à la galerie de Village d'artistes à Rablay s/Laon, au Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale, au Jardin de verre et à la Galerie Hang'Art de Saffre."



  • "Sébastien Santacreu est né en 1971. Après avoir fréquenté de nombreux établissements de la région, il vit actuellement dans une Maison d'Accuei Spécialisé dans l'Aude.
  • Sébastien dessine très minutieusement, par petites touches au feutre sur des papiers format raisin. Il peut passer plus de 15 jours à la réalisation d'un dessin, qu'il offrira volontiers à un membre du personnel pour lui faire plaisir. Ses dessins abstraits, très colorés et esthétiquement très plaisants seront exposés pour la première fois."


 Les incroyables cartes de Christophe Barcella

 

 

"Günter Neupel est né le 9 janvier 1958 à Munich. Après l'école secondaire et une école professionnelle dans le domaine de l'électricité, il veut étudier la physique, mais sa santé mentale l'oblige à interrompre ses études. Dans les années 80, il travaille dans un atelier protégé à Munich, c'est là qu'il commence à peindre et à dessiner.
Dans ses dessins, Günter Neupel, associe souvent des motifs religieux, dont la croix, avec des créatures mythiques, des arbres, des fleurs et des animaux."

 




 

"Brandon Jamoteau  est né en 1994. Atteint de psychose infantile, il est placé en IME dans la région de Rouen à l'âge de 7 ans. il vit aujourd'hui dans la une Maison d'Accueil Spécialisé dans l'Aude.
Brandon adore dessiner. Il se promène en permanence avec un dessin à la main qui semble avoir un effet rassurant pour lui et qu'il utilise comme objet de transition pour entrer en contact avec les autres. Il dessine des sujets différents par périodes. Après le Titanic et la Maison de James Bond, il dessine actuellement des femmes pompiers. Son travail n'a jamais "été exposé."



 

 




"André Robillard est né en 1931, près d'Orléans. Fils d'un garde forestier, il est hospitalisé dès l'âge de 19 ans pour troubles mentaux. A 30 ans, il est employé au sein du même établissement, comme responsable de la station d'épuration. C'est là qu'il commence à créer des fusils, "Pour tuer la misère" dit-il, à l'aide d'objets récupérés dans des poubelles et assemblés à l'aide de scotch et de fil de fer. Son travail, remarqué par Jean Dubuffet lui même, se diversifie avec le temps. Passionné de conquête spatiale, il crée toutes sortes de fusées, de satellites, cosmonautes, ainsi que des animaux découpés dans du bois et de nombreuses peintures et dessins.
Devenu célèbre grâce à ses fusils, André Robillard est aujourd'hui,à l'âge de 86 ans, une figure incontournable de l'Art Brut. Son travail est régulièrement exposé en France comme à l'étranger"








 

« S’éloigner de ce qui est proche, se rapprocher de ce qui est lointain, c’est inverser la relation habituelle de l’homme avec son milieu social et naturel » (Richard Marienstras)

"Qu’ils aient été bouleversés dans leur vie par un événement important ou appelés par une force mystique, les 7 auteurs présentés dans cette exposition se sentent envahis d’une mission irrépressible, celle de s’évader et fuir leur propre condition. Il faut partir, s’envoler, s’enfuir, s’évader, rêver d’un ailleurs…pour ne plus rester figé dans les méandres de son esprit ou pour quitter un plancher des vaches ennuyeux et sans espérance.
Tel Ulysse dans son périple, ces créateurs ont connu différents lieux d’accueil, de refuge ou d’enfermement, parcouru des sites qui ont contribué à construire l’homme et sa métamorphose. Ce besoin d’affranchissement se traduit souvent par l’élaboration de mondes imaginaires dans l’esprit des auteurs ou la fabrication de moyens de transport…à l’instar d’une multitude d’arches de Noé dérivant sur les vagues agitées de la vie. Tantôt aux commandes de son navire, tantôt porté par les caprices des flots ou de ses pensées, tantôt libre, tantôt prisonnier, ces créateurs abordent de nombreux rivages et rencontrent ainsi d’autres Ailleurs…

…L’Ailleurs envisagé sous l’angle de l’utopie, de l’évasion vers des architectures, des cités et des paysages futuristes, comme la mégapole imaginée par les enfants de Fontcouverte.
…L’Ailleurs et la dynamique de nouveaux mondes et espaces à découvrir… à l’instar des vaisseaux extraterrestres d’André Robillard partant à la conquête du cosmos ou les paquebots de Brandon Jamoteau croisant les flots océaniques.
…L’Ailleurs comme espace de création éphémère et d’illusion théâtrale et plus largement comme échappée artistique…à l’image du monde fantasque de Halima Adji et des patchworks feutrés de Sébastien Santacreu.
…L’Ailleurs et l’ombre de l’exil, du bannissement vécus comme un espace d’exclusion…comme les mouches noires obsédant les personnages de Béatrice Babarit.
…L’Ailleurs comme lieu de quête, comme lieu de retranchement (qui peut être aussi ouverture) dans des espaces intérieurs, pouvant conduire à la folie, la mélancolie ou la prière comme dans les ex-voto de Günter Neupel ou les fantômes surréalistes de Claude Haeffely."



Cette exposition hors des normes de l’art conventionnel est le fruit d’une collaboration entre le Studio VIA et l’association « Aux Arts Et Caetera » sur une proposition de Christophe Barcella et Jean-Louis Bigou. 
 Avec le soutien du collectionneur Frédéric Lux

LE SITE DE STUDIO VIA

LE BLOG DE JEAN-LOUIS BIGOU

LE BLOG DE FRÉDÉRIC LUX

LES CARTES DE CHRISTOPHE BARCELLA

L'EXPOSITION DE L’ÉTÉ 2016

(cliquer)

12 Rue de Fontcalel, 
11700 Fontcouverte



POUR MÉMOIRE ...